lundi 7 mai 2007

Surprise électorale à Cognac

Rendez-vous à 18h00 à l'hôtel de ville pour le dépouillement du 2ème tour de l'élection présidentielle. Cette fois-ci les tables nous sont assignés et je me retrouve de nouveau a énoncer a haute voix les bulletins pour les 2 scrutateurs qui notent les résultats.
Rapidement et sans surprise, Nicolas Sarkozy est en tête (ce bureau de vote est ancré à droite) et il semble y avoir plus de bulletins nuls : cela ce confirmera.
Le dépouillement terminé (ça a été plus rapide qu'au 1er tour), Sarkozy est confirmé en tête à l'hôtel de ville.
Attente fiévreuse des résultats des 10 autres bureaux de votes Cognaçais qui arrivent un à un...
Les sympathisants de droite applaudissent quand leur favori arrive en tête dans un bureau de vote, puis petit à petit il apparaît de plus en plus de bureaux de vote ou Ségolène Royal est en tête...
Au final, à Cognac, c'est la surprise : c'est la candidate de gauche qui termine en tête, d'une courte tête de 130 voix mais avec 50,7 % : une première à Cognac ou la gauche n'a pas réalisé un tel score depuis bien longtemps...
Autre surprise, si la participation est légèrement en hausse (de 80% à 81%), le nombre de voix exprimés est en baisse avec 353 bulletins blancs ou nuls (3,6%), en conformité avec la moyenne nationale (4,4%).

Au niveau de la communauté de communes, c'est Ségolène Royale qui mène aussi la danse avec Cognac et Louzac qui ont basculés ; résultat identique en Charente.

A 20:00 les résultats nationaux tombent : Nicolas Sarkozy est le 6ème président de la Vème république avec 54% des voix, résultats qui s'affineront à 53,06% dans la soirée.
C'est un coup dur pour la gauche.

Nous voilà donc avec un nouveau président de droite incarnant une nouvelle génération politique, soutenu par des militants fervents mais aussi craint par beaucoup d'autres.
Voilà donc Nicolas Sarkozy en position de tenir son programme : mise en avant des heures supplémentaires, plein emploi sur 10 ans, réforme de l'ISF, exonération des droits de successions, tolérance zéro, réforme la lutte contre la délinquance des mineurs, renforcement des obligations faites aux chômeurs, libéralisation de l'âge de départ à la retraite, libre choix des établissements scolaires, mise en place d'une notation des écoles, doublement des taxes sur la pollution, redevance sur le transport routier, adoption d'un traité européen limité aux questions constitutionnelles, refus de l'élargissement européen à la Turquie, service minimum garanti dans les services publics, discrimination positive, ministère de l'immigration et de l'identité nationale, vote des étrangers aux élections locales, opposition aux régularisations massives, maintenir la Vème république, limiter à 15 le nombre de ministères, doter l'opposition d'un contre-pouvoir, renforcer la présence culturelle à la TV, création d'une force d'intervention européenne, plan marshall pour la Méditerranée, travailler avec les USA...

Le résultat est bon pour le nouveau président, mais les prochaines élections législatives seront là pour confirmer ou infirmer cette nouvelle majorité : rendez-vous les 10 et 17 juin prochain.

2 commentaires:

vivrecognac a dit…

comment peut on dire que la messe est dite. l'ump veut avoir la main sur la france. mais que va t'il arrivé quand sarko aura l'assemblé????deja qu'il va nommé le gouvernement alors que c au premier ministre de le faire. Sarko cache bien son jeu. il est en train de faire un parti de tout bord. a ma connaissance, c'est bayrou qui voulait faire ca... des heures supp exonérés!!!ca veut rien dire, le chomage ne va pas baisser. vous pensez que les patrons vont comme moi vont embaucher alors qu'il peuvent se veanger des 35h et faire trimer leurs salariés!!! biensur vous allez me dire que le salarié a le choix.uthopie!!!la petite guerre que se livre mouhot et sourisseau est une raison de pouvoir, les memes idées divisés en deux; il est beau UMP. tient en parlant de ce parti, à l"origine RPR, la maison mere de Chirac: il n'y a pas de président mais un comité de direction car Sarko ne veut rien laisser, il veut tt les pouvoir et c ce qu'on va avoir si la droite passe aux législatives. maintenant je vais vous dire pour qui je vais voter comme au présidentiel, le centrisme. j'ai des idées de droite, le libéralisme est necessaire mais aussi des idées de gauches, le social n'est pas a exclure et chacun à le droit d'avoir une vie plaisante. l'équilibre est la. Noel belliot représente tout a fait ce mouvement démocrate. il a fait beaucoup de chose sur cognac avec les moyens qui lui on été donner, il a une bonne notoriété dans la région et il est loyale et ne retourne pas sa chemise a tout bout de champ. je pense également que la proportionnelle est necessaire. Non pas pour contrer à chaque réforme sarko mais simplement pour faire les meilleurs choix: le garde fou. j'appelle les gens de gauche, les gens de droite a voter pour une nouvelle vision et comme j'ai pu entendre aujourd'hui: il faut prendre des risques car la france ne doit plus rester immobile....

Boss-Hogg a dit…

Les colistier de Mr Belliot jetés comme des vieilles chaussettes aprés le premier tour des derniéres élections municipales aprés le ralliement de celui ci avec ses "fréres ennemis" de l'UMP apprécieront le terme "loyauté".