dimanche 7 juin 2015

Les veilleurs à Cognac ou les limites de la liberté d'expression

Depuis avril 2013 un groupe, auto-proclamé "Les veilleurs" se réunis à Cognac tous les mercredis soir sur la place publique (Place François 1er exactement). Ce groupe est né du mouvement "La Manif pourtous" dont la lutte initiale était de s'opposer au "mariage pour tous" et dont les revendications se sont rapidement étendues au droit à l'adoption pour les couples homosexuels, la PMA (Procréation Médicalement Assistée), à la GPA (Gestation pour Autrui), la vague notion de "Gender", la défense de l'embryon (opposition au droit à l'avortement et aux recherches sur le sujet), s'oppose au droit à la contraception, s'oppose au droit de fin de vie, etc...

Les veilleurs, qu'est-ce que c'est ?


Ce type de groupe a existé un peu partout en France, beaucoup ont périclité et ils sont peu nombreux à continuer leurs “veillées” sur la place publique. Le groupe de Cognac, fait ainsi figure de résistant (et ils aiment ça). Ailleurs soit le mouvement s'est auto-éteint, soit les mairies/préfectures n'ont plus autorisé leurs rassemblements sur l'espace public.

Ils se défendent vigoureusement d’être un groupe religieux et de pratiquer des prières de rues, ils se réclament aussi apolitique et menant une lutte pacifiste... pour sauver l'humanité.

dimanche 3 mai 2015

Transcom et la Place Gambetta : la mal aimée

Place place Gambetta a été refaites il y a quelques mois, avec désormais un parking avec une seule entrée et une seule sortie (mais toujours gratuit pour le moment) et un passage dédié au bus.
Toutefois l'abri bus existant a été détruit et rien ne semble vouloir le remplacer...

La place Gambetta est un des nœuds d'inter-modalité tant vantés par la communauté de communes et TransDev (le délégataire) : toutes les lignes y passent et y font une petite pause, ce qui permet d'y changer de ligne assez facilement.

Nous avions déjà constaté qu'au lancement des nouvelles lignes avec TransDev mi 2011 la place avait dut attendre 10 mois pour avoir un panneau avec les horaires des lignes...

Les horaires de bus place Gambetta
L'histoire se répète un peu, puisque sur la nouvelle place il n'y a toujours pas ni abri, ni panneau avec les horaires... Toutefois Transdev a temporairement eut l'idée d'apposer les horaires collés sur un panneau en bois fixé sur un barrière de travaux, elle même fixé par des colliers auto-serrant a un arbre de place place.
Peu pratique (faut se pencher) et ça prend la pluie, mais au moins y'a les horaires de bus... Espérons que ça durera pas 10 mois...

Mise à jour du 4 juillet : rien n'a changé si ce n'est que la place est sèche... et que les horaires ont résisté aux intempéries.



mardi 31 mars 2015

Carnet de Campagne : Analyse des résultats locaux Départementales 2015

Ce week-end a eut lieu le 2ème tour des élections départementales.

Avant de livrer une analyse statistique des chiffres, je tiens a préciser que je participais a cette élection au nom du Front de Gauche sur le Canton Cognac 2 (ex Sud) et que j'ai été retoqué au 1er tour avec ma binôme avec 8,5 %.

Comme d'habitude les résultats détaillés par bureau de vote sont disponibles sur le wiki du Collectif de l'Autruche à la page Élections.

Cette élection a était marqué par plusieurs faits notables :
  • Sa date a été repoussée, puis avancée et la date finale n'a été connu qu'en décembre 2014,
  • Un re-découpage national a eut lieu pour remodeler les cantons, mais cela n'a rien changé à Cognac ou les 2 cantons n'ont pas bougés, sauf leur nom,
  • Cette élection introduisait une élection par binôme homme/femme afin de forcer la parité dans le conseil départementale (parité qui n'arrivait pas s'installer toute seule il faut le reconnaitre),
  • Le champ d'action des conseillers départementaux n'était pas encore fixé au moment de l'élection, ce qui rend celle-ci particulièrement singulière, car on appel les citoyens a voter pour des conseillers qui ne connaissent pas totalement le champ de leurs attributions,
  • De part ces éléments, cette élection a été plus national que local, alors que pourtant les enjeux sont locaux,
  • Les médias et instituts de sondage prévoyaient une abstention forte et une victoire importante du FN...
Dans les grandes lignes sur les 2 cantons (Cognac Nord et Cognac Sud) les listes "majorité départementales" (en gros le PS) a fait de mauvais scores, et la liste "opposition départementale" (en gros UMP avec un peu d'UDI) a fait un bon score, au point de prendre la tête en nombre d'élus au sein du conseil départementale.
Les 2 listes FN ont fait des scores élevés, ce qui a même permis sur le canton Cognac Sud au binôme de se qualifier au second tour.

Sur le département, il est a noter que les états majors des 2 grands partis (PS d'un coté et UMP de l'autre) n'ont pas mis en avant leurs étendards, c'était même le contraire (difficile de trouver des logos, soit absent, soit discret) avec des listes "Majorité départementale" et "Opposition départementale"... Des noms très étrange qui marque la situation "avant" l'élection et ne donne pas clairement la couleur des candidats... à moins d'être un initié ou de bien regarder tout les détails sur les tracts.

lundi 26 janvier 2015

Centre Aquatique : Point sur le projet avant les travaux

La piscine actuelle (Parc François 1er)
La Communauté de Communes Grand Cognac a dévoilé publiquement son projet de Centre Aquatique aux Vauzelles et plus largement de pôle sportif, qui sera accompagné d'une zone urbaine naturalisée, d'une chaudière à bois collective et de zones réservées pour de futurs réalisations.

Ce projet fait débat depuis plusieurs années et est aussi l'aboutissement de plus de 10 ans de projets successifs pour remplacer l'actuelle piscine vieillissante.

Vous pouvez retrouver un historique du/des projets sur le wiki du collectif Le Retour de l'Autruche et relire les informations relayées sur ce blog en 2006 et 2011.

La polémique actuelle tourne autour de plusieurs points :
  • Le choix du site : Grand Cognac a choisit le site des Vauzelles plutôt qu'une restauration sur place du site actuel. Les prétextes sont réducteurs et non argumentés (aucune étude n'a été réalisée) : l'ancienne piscine serait simplement "trop couteuse à restaurer" et le site classé (parc François 1er) compliquerait les choses... Mais aucun réel arguments, on est dans l’imprécation. 
  • L'aspect peu démocratique des procédures : il y a eut un vague questionnaire et une réunion publique sur le sujet. On eut droit a un grand classique des élus : pendant longtemps c'était "faut pas s'affoler on en est seulement aux avant-projets et rien n'est décidé, tout est possible" ; puis d'un seul coup c'est devenu : "les choix sont fait on peut plus revenir dessus désormais". Entre temps il y a eut plusieurs votes à la Communauté par petites touches : validation du principe, validation d'un concours d'architectes pour l'avant projet, validation d'un cabinet d'architecte pour le projet... En même temps y'avait pas beaucoup de suspens puisque la communauté de communes avait préempté les terrains autour des Vauzelles dès l'été 2010 
  • Le budget conséquent : le projet a un coût très conséquent qui va engager la Communauté pour plusieurs années et va réduire considérablement les possibilités d'autres investissements, on a l'impression de mettre tous les œufs dans le même panier. 

dimanche 23 novembre 2014

Chronique du Front National à Cognac

"Les restes du banquet" photo : Boris Drenec (licence cc-by-nc-sa)
Le Front National siège au conseil municipal de Cognac (et au conseil communautaire) depuis avril dernier, avec 2 élus : Isabelle Lasalle et Christian Bayle. Leur liste avait récolté 13,9 % des suffrages au second tour.

Situation inédite à Cognac avec 2 élus Front National qui n'avait pas de réel programme local et ont simplement déroulé de vagues déclinaisons du programme national du Front National. On retrouve dans leurs tracts et matériel de campagne l'essentiel du repli sur soi, de la peur des autres avec une accentuation personnelle sur le fumeux "pragmatisme" qui voudrait que l'on fasse des efforts pour le monde économique au détriment de la solidarité.

Ceci leur a permis de recevoir les suffrages de 1 124 Cognaçais(e)s au premier tour et 972 au second.

mercredi 8 octobre 2014

9 ans...

Ce blog à ouvert le samedi 8 octobre 2005, soit il y a 9 ans....

Ce qui m'avait poussé à ouvrir ce blog citoyen en 2005 était une manifestation festive pour protester contre la privatisation de la chirurgie de l'hôpital, festive dans le sens ou il s'agissait de comédien qui faisait une vente aux enchères dans la rue des services publics de Cognac. Un détournement par l'absurde...

C'était pour moi, alors l'occasion de m'intéresser de manière active à la vie de la cité (politique au sens noble et vrai du terme) et de suivre et commenter les projets, réalisations et évènements de la vie à Cognac.

Ce blog a connut ses plus fortes audiences en 2008 lors de la campagne électorale des municipales qui j'avais suivi avec grande attention et rédigé plusieurs dizaines de billets.

Ensuite à partir de 2010 le rythme de publication a été allégé de par mes engagements citoyens et politique de plus en plus fort, mais ce blog continu sur ce rythme plus léger de 5 à 10 billets par an.

Ce blog c'est aujourd'hui :
Merci de votre suivi et à très bientôt.

J'en profite pour vous signaler mes autres blogs sur d'autres passions :

lundi 22 septembre 2014

Conseil Municipal : les déchets au rebut

La collecte des déchets était de retour à l'ordre du jour du dernier conseil municipal. Après avoir fait une brève apparition en fin 2013 ou la fin de contrat avait été repoussé d'un an pour officiellement "laisser le temps de préparer le dossier", officieusement pour pas que ce soit un sujet lors des élections municipales. Revoilà donc le dossier sur la table, puisque l'année supplémentaire est écoulée.

Situation

Depuis de très nombreuses années, c'est la branche Véolia Propreté qui gère le ramassage des déchets, le tri des poubelles jaunes et la déchetterie de la ville de Cognac, par le biais d'un marché public régulièrement renouvelé. Au préalable il s'agissait de la société Onyx, mais qui a été racheté par le groupe Véolia en 2001.

Dans tout le département (sauf Cognac et Angoulême les 2 agglomérations les plus denses) c'est le syndicat Calitom qui gère le ramassage des déchets, le stockage final étant géré par le même Calitom sur le site de Sainte-Sévère (pour Cognac et Angoulême aussi).

lundi 28 juillet 2014

Archives IGN : photos aériennes Cognac 1966 [3]

Troisième épisode de l'exploration des archives de photos aériennes de l'IGN réalisée sur Cognac. cette fois-ci nous voici en 1966.
On y découvre pas mal d'évènements depuis la dernière grande mission aérienne (1956) :

  • La cité de Crouin commence a émerger
  • L'usine Saint-Gobain s'est installé dans les champ derrière la gare
  • Le Lycée Jean Monnet a été construit, de même que la piscine.

Les premiers bâtiments de la cité de Crouin sortent du sol et prennent la place de terre agricoles.
Ce sont les immeubles des allées Arthur Rimbaud et Charles Baudelaire qui sortent de terre en premier.