dimanche 15 mars 2009

Découverte archéologique au Fief du Roy à Châteaubernard

Un ami amateur d'archéologie m'a signalé vendredi que des travaux qui ressemblent à une prospection archéologique de l'INRAP (Institut National de Recherche Archéologique Préventive) ont lieu au Fief du Roy (Chateaubernard).
Nous nous sommes donc rendus sur place dimanche avec un temps printaniers particulièrement adéquat à une balade.

Sur place, tout indique qu'il s'agit bien d'un chantier de prospection archéologique, probablement de l'INRAP. L'INRAP, créé en 2002, intervient sur des sites qui seront bientôt en chantier afin de réaliser des prospections destinées à déterminer si le site a une valeur archéologique ou pas, avec la réalisation de travaux d'aménagement du territoire. Son objectif est d'inventorier les sites archéologiques avant leur destruction, car en effet de nombreux aménagements ont détruit définitivement des sites archéologiques de première importance. Au delà de l'étape de diagnostique (tranchées), si le site présente un intérêt particulier ou exceptionnel, des fouilles de plus grande envergure peuvent avoir lieu.


Le site est situé au lieu-dit "Le Fief du Roy" sur une butte (42,5 mètres selon la carte IGN) qui domine la zone. Sur le site, quelques cabanes de chantier dans un coin et une pelleteuse en week-end.
Je ne connais pas la nature du chantier d'aménagement en projet sur ce site, mais il s'agit probablement de l'agrandissement de la zone commerciale du Fief du Roy sous l'égide de la Communauté de Communes.

Sur le site on trouve à ce jour une dizaine de tranchées de prospection (large d'environ 1,5 m et profonde 50 cm). En parcourant ces tranchées on découvre dans les 3 premières des traces évidentes d'anciens fossés rectangulaires et même les traces d'un fossé circulaire. Le chantier de prospection est en cours et il reste encore d'autres tranchées à réaliser.

Les traces indéniables que laissent découvrir les premières tranchées indiquent probablement une nécropole de l'âge de Bronze / 1er âge du fer, soit entre 1200 et 600 avant JC dans notre région.
En effet ce genre de traces qui ressemblent fortement à de petits fossés de forme circulaire ou rectangulaire et positionnés sur des buttes, sont très souvent attribués à des nécropoles de la fin de l'âge de Bronze pour les circulaires et début de l'âge de fer pour les carrés. En effet leurs dimensions sont réduites ainsi que la taille du fossé, ce qui exclut à priori une zone d'habitation et un caractère défensif.
Mais seule la poursuite de la prospection et le résultat des chercheurs de l'INRAP indiqueront clairement ce à quoi nous avons à faire.

On notera que souvent ce type de traces ou de fossés sont découvert par la photographie aérienne, qui réalisée à des périodes précises permet de mettre en évidence ces traces du sous-sol. Dans notre région Jacques Dassié est particulièrement connu comme un pionnier et grand découvreur de sites (plus de 2160), on trouve sur son site internet quelques exemples typiques de photos.

L'existence de ces traces pourrait confirmer une forte présence sur cette période. Non loin de là on a déjà découvert en 1989 (mais peu exploré) les traces d'un camp de la fin du Néolithique sur l'éperon rocheux de la Trache ainsi que quelques dolmens typiques dans la région (voir billet Néolithique et Age du Bronze à Cognac), plus tard d'un camp celte sur Merpins (voir billet Civilisation Celte à Cognac) et encore un peu plus tard les traces d'une ferme gallo-romaine à St-Jacques/Haute Sarrasine (voir billet Période Gallo-Romaine à Cognac) : à noter que les (petits) restes de cette découverte de 1987, situé sur la zone artisanale à coté de la déchetterie de Cognac ont été très récemment enfin nettoyé.

Une prospection archéologique à suivre. Comme quoi, on ne trouve pas que des trous dans le sous-sol de la région...

Voir toute la série de photos (15/03/09)

panorama 360° du site de prospection

trace de fossé rectangulaire

traces de fossé circulaire avec sondage

trace de fossé

trace de fossé rectangulaire avec sondage

Le chantier au bord de la rocade

Une tranchée de prospection

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Citoyen,
je viens de découvrir votre blog via Wikio. Etant archéologue, je m'intéresse donc à l'actualité de la recherche et j'ai trouvé votre post très intéressant. En revanche, je tiens juste à vous rappeler que les chantiers INRAP (fouilles et diagnostics) sont systématiquement interdits au public pour des raisons de sécurité évidentes. Par ailleurs, mentionner la localisation exacte de ce diag ainsi que la nature de l'occupation risque d'attirer les détectoristes amateurs et autres pilleurs... En espérant avoir tort, je vous souhaite une bonne continuation!

Pierre-Alain Dorange a dit…

Merci de vos remarques, j'ai enlever quelques précisions concernant la localisation exacte. Je ne sais pas si il s'agit réellement d'un chantier INRAP, mais ça y ressemble : sur place aucune indications.

Anonyme a dit…

Merci beaucoup d'avoir pris en compte ma petite remarque, je vois que vous avez également à coeur la protection de notre patrimoine historique...
Il s'agit très probablement d'un diagnostic de l'INRAP car cet institut reste encore le principal opérateur pour ce genre d'opérations. Quant au fait qu'il n'y a pas d'indications sur le terrain, c'est très souvent le cas lorsque le terrain à diagnostiquer est vaste et que le temps imparti aux archéologues est court... En tout cas, vu vos photos, il y aura peut-être une prescription de fouille sur cette parcelle!? Affaire à suivre donc...

Toto Bernard a dit…

Toto Bernard
En tant que Castelbernardin Je connais le secteur et j'y suis allé comme beaucoup d'amateurs d'archéologie puisqu'en passant dans ce quartier on voit nettement la pelleteuse, les baraques de chantier et les tas de terre, qui sans aucun doute indiquent l'ouverture d'un chantier de terrassement (commencé depuis quelques semaines )
j'ai donc vu les tranchées et les traces des fossés comme beaucoup de monde.
En effet il n'y a aucun panneau d'informations , d'interdiction concernant les travaux et aucune rubalise ne délimite les zones de nettoyage superficiel et d'observation des archéologues. Ces terrains qui ont été achetés par la CDC ne sont plus privés et ils sont ouverts à tout vent.
Comme on peut s'en douter il ne peut s'agir que de sondages entrepris par l'INRAP, et non de fouilles et je ne vois pas qui d'autres avec le Service Régional de l'Archéologie, entreprendrait ce genre d'opérations préventives Quand aux détectoristes je suis d'accord. Mais ils auraient tort de s'en priver puisque jusqu'à ce jour tout ceux qui se sont fait prendre n'ont jamais été inquiétés ou condamnés , ou très peu.En plus ils passent à la Télé pour de grands chercheurs de trésors.
Et puis , PAD de dévoile rien puisqu'aujourd'hui il suffit de consulter les photos aériennes sur Géo Portail (sur internet) pour voir avec un oeil un peu exercé, de nombreuses traces de sites Archéologiques
Merci PAD pour ton information et de confirmer des traces d'occupation Castelprotohidienne sur cette commune .

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Bonjour à tous.
Je suis amateur d'histoire et par le fait d'archéologie et aussi détectoriste, le diable en somme si j'en crois les raccourcis utilisés par certains dans leur commentaires. Il serait bon de lutter afin que les services d'archéologie disposent de plus de moyens afin d'effectuer un travail plus important sur notre territoire. Pour ma part j'y contribu en signalant à un ami archéologue ( comme quoi ) toutes trouvailles ou indices répérés lors de mon loisirs préférés.
En conclusion, les plongeurs ne sont pas tous des pilleurs d'épaves, les détectoristes tous des vandales et les archéologues tous des gens intelligents.

Anonyme a dit…

ce n'est pas parce que je parle de détectoristes amateurs et de pilleurs dans la même phrase que je fais un amalgame entre les deux... Désolé d'avoir pu froisser votre sensibilité. Quant au fait que "les archéologues [ne sont pas] tous des gens intelligents", on peut dire la même chose de toutes les professions (quelle que soit la vôtre d'ailleurs). Mais merci quand même pour l'insulte.

Pierre-Alain Dorange a dit…

Messieurs les anonymes (vous pourriez faire l'effort de vous identifier, au moins avec un pseudonyme, ça permettrait de savoir qui répond à qui ou si c'est la suite...), merci de conserver votre calme.

Pour une fois au je fais un billet non politique, il ne faudra pas que la pression dépasse l'inadmissible. Je serais beaucoup moins tolérant que le blog de Charente Libre par exemple.

Je rappelle a toutes fins utiles qu'il y existe une charte d'utilisation pour ce blog, merci de la consulter.

Pour terminer, je précise que le message Anonyme (lui aussi) du 18/03 à 1h11 a été supprimé par moi-même car totalement hors sujet avec le billet (il était question de notre président, des homosexuels, de la crise, de notre maire et du préfet) : autant de sujet qui n'ont rien a voir avec ce billet.

Merci à tous.

JOY a dit…

Patrick F. JOY. Archéologue aérien, référencé à la DRAC-SRA Poitou-Charentes. Certes, il y a eu Dassié mais depuis 15 ans la relève est prise. J'ai le plaisir d'être l'inventeur du site, découvert en 2002. D'autres sites ont été fouillés suite à de l'aérien : Puyréaux et Chenomet.

Voir mon site (ce n'est pas un blog !)http://pfjoy.free.fr

ou alors Google : Patrick F. JOY et le site apparait en premier.

Patrick F. JOY

Anonyme a dit…

bonjour a toutes et a tous en tant
que citoyen et habitant proche des fouilles et curieux comme beaucoup j aimerai savoir ce que l inrap peu trouver car je me suis permis d aller voir d un peu plus pres et il y parait des sorte d ancien murs merci pour les futurs plus amples explications
avec mes salutation distinguées

Anonyme a dit…

chateaubernard pcq st bernard commanderie templière importante qu'en rest t il maintenant ?

Anonyme a dit…

bonjour,etant detectoriste amateur,je suis passé sur ce site bien avant que l on decide d'y faire des fouilles,je n ai rien trouvé d interessant excepté les restes de ferraille des gens qui cotoyaient ces lieux.quand voit ce qu"est advenu ce site ca me fait mal au coeur.meme pas un article indiquant ce qui a ete decouvert.quel gachis et on nous traite de pilleurs.
cordialement
patrick