mercredi 30 novembre 2005

Conseil Municipal [3]

J'ai donc enfin assisté à mon premier conseil municipal lundi soir ; je suis arrivé avec 15 minutes de retard. Aucun public (à part les journalistes).

L'ordre du jour a surtout tourné autour des augmentations de tarifs des services municipaux (bibliothèque, locations salles, centre de loisirs, droits de voiries, parking...) ; des hausses dans la lignée de l'inflation annuel soit de 2 à 3% en général.
J'y ai appris que l'on peut se procurer une carte de parking (1 euro) qui donne droit à 40 minutes gratuites par jour à l'hôtel de ville (bureau des transport).
A noter la confirmation d'un futur centre nautique pour remplacer la piscine, du coup pas d'augmentation cette année (mais probablement beaucoup quand le centre nautique sera là).
Chaque point a été présenté, peu débattu à part quelques remarques de l'opposition, puis voté ; l'opposition s'est abstenue.

Lors de la présentation des finances, a été évoqué un contentieux avec la société Affisud (panneaux publicitaires) qui subit une astreinte pour non respect des règles d'affichage et qui doit déjà une somme rondelette à la ville ; mais la ville a peu d'espoir d'en voir la couleur pour une probable insolvabilité. A noter que l'opposition n'était pas au courant de ce dossier.

Puis ce fut au tour du renouvellement de délégation de service public pour la gestion des marchés et foires (le placier) dont le contrat actuel sera renouvelé.

On été évoqués après une acquisition du musée (avec subvention de la région ou de l'état ça semblait pas clair), l'évolution du contrat avec Ecoemballage (incompréhensible mais c'est pour améliorer les recettes a priori), l'abandon d'un vieux litige autour du nettoyage du parc François 1er suite à la tempête de 1999 (très compliqué).

Un dossier concernant un droit de passage pour un futur lotissement a ensuite été débattu ; beaucoup d'appartés sur le sujet où le maire a évoqué notamment son inquiétude face aux très nombreuses demandes actuelles de lotissements comportant une majorité d'appartements T2 petits. Tout le monde soupçonne des opérations immobilières pour bénéficier de la loi périsol (défiscalisation) fort peu avenante pour la ville : un dossier à creuser.
A aussi été évoqué un immeuble grand standing de la rue Saulnier qui reste désespéremment peu occupé : le conseiller à l'urbanisme est revenu rapidement sur l'historique complexe de ce dossier.
Un autre apparté a concerné le schéma global d'assainissement de la ville qui propose un schéma directeur de type "tout raccorder", salué par tous ; voir les faits dans l'avenir.

Arrivé a ce stade du conseil j'ai noté une nette accélération des dossiers, quelques conseillers sont partis, le maire a fait le décompte pour vérifier le quorum. Les dossiers suivants concernaient surtout des validations pour des marchés publics lancés préalablement et la prise de fonction d'un DRH à la mairie qui est déjà au travail depuis un moment (l'administration c'est merveilleux).

Le ton du conseil était sobre avec quelques notes bon-enfant, quelques sourires ; on sent quelques légères tensions majorité/opposition mais rien de très marquant. On a eut droit a 3 sonneries de portables en 2 heures 30 de réunion.

J'ai noté peu de femmes (j'en ai compté 5), qui sont peu intervenues et qui ne semblent pas très écoutées lors de leurs interventions ; l'une d'elle a du donner un coup de coude a son voisin pour le faire taire, ce qui n'a pas empêché celui-ci de reprendre sa conversation avec ses voisins...
Pas très respectueux, y'a du boulot messieurs les conseillers !

Au final un bilan mitigé : c'est long, avec des passages ou il est facile de s'ennuyer ; pas mal de choses intéressantes toutefois. De la frustration de ne pas pouvoir intervenir (mais c'est la règle).
J'y serai probablement la prochaine fois si j'arrive a en connaître la date.

2 commentaires:

Béné a dit…

Petit retour mon cher sur ce dernier article - le fait que je sois ta compagne n'y est pour rien. J'ai bien noté ton constat -------> la sous-représentation des femmes... et PIRE --------> l'écoute toute relative qu'on leur accorde (des noms ! des noms !). Merci en tout cas de l'avoir noté :o)
A ce soir pour la soupe !

pad a dit…

J'ai pas de noms a donner : je les connais pas, mais ils était 3 a bavasser dans le coin sur la gauche du maire...
A titre indicatif nos conseillers en photo.
14 femmes / 18 hommes, donc a priori beaucoup d'absentes ce soir là.

PS : ce soir ça ne sera pas de la soupe mais plutôt des pâte, désolé.