dimanche 8 janvier 2006

Si on parlait du temps...


Hope - photo Smaragd
En cette période de bilan, de nombreux organismes météorologiques ont publiés le leur.

Météo France propose son bilan annuel qui revient sur les évènements majeurs ; ainsi que le bilan des précipitations à Cognac.
Le réseau de surveillance des rivières proposent en "temps réel" les débits mesurées dans les stations nationales : Ce qu'il faut retenir c'est principalement des températures élevées, une pluviométrie faible voir très faible (60% des pluies moyennes sur Cognac) ; ceci contribut a appauvrir considérablement l'état des ressources en eau de la région, d'autant que cela était déjà le cas l'an passé. Les cours d'eau ont des niveaux bas (le Né est notamment resté "a sec" de mi-juin à début décembre) ; des nappes phréatiques au plus bas et qui normalement ce reconstituent a l'automne alors qu'elles sont encore très faible cette année en décembre ! La charente est toujours sous un arrété préfectoral de restriction depuis cet été : du jamais vu et très inquiétant pour l'année 2006.

En Poitou-Charente la consommation d'eau est repartie comme suit (source Agence de l'Eau) :
  • 36 % usage domestique (environ 110 à 150 litres par habitant)
  • 57 % usage agricole (irrigation notamment)
  • 7 % usage industriels (plus de détails dans l'article bilan pollution 2004)

De quoi remettre en avant le choix que fera notre municipalité pour choisir l'acteur qui gèrera l'eau publique à Cognac, voir article Eau à Cognac.

Le blog Gaia revient sur les évènements météorologiques mondiaux qui sont loin d'être brillant. Le Brézil connait une sécheresse historique qui ridiculise la situation Française. 2005 a été l'année de tout les records en matière de cyclône atlantique, de réduction de la banquise et de la couverture neigeuse en Sibérie.
Les météorologues classent 2005 comme l'année la plus chaude depuis 1880 !

2 commentaires:

rosier a dit…

pour l'Antenne, le problème c'est que les seules mesures officielles sont celles du piézomètre de Ballans ( voir site eau poitou charentes ) mais que ce niveau de nappe dont la fiabilité pour l'Antenne amont est déjà contestable, n'a aucune signification pour l'Antenne aval (en 16). J'ai encore demandé il y a 8 jours le financement d'un débimètre qq part entre Prézier et Javrezac
Enfin, espérons...

pad a dit…

J'avais écris pour demander justement des infos sur le piezo de l'antenne (qui ne fournit aucune données depuis un moment) mais je n'ai eut aucune réponse.
Si votre démarche avance, merci de m'en tenir informé et bonne chance.