lundi 4 septembre 2006

Festival Coup de Chauffe : 12ème édition

Cette année j'ai fait un Coup de Chauffe de fainéant, je n'ai été voir que 3 spectacles en entier. Je suis habituellement plus assidu mais je manquais de motivation.

Tout d'abord, vendredi soir, après avoir aperçut un bout de la déambulation de La Salamandre qui ne m'a pas vraiment touché : direction Délices Dada. Transport en bus jusqu'a la ZA du Fief du Roy à Chateaubernard pour une ballade nocturne sur la zone commerciale, ambiance étrange. 5 scènettes enchainées avec plus ou moins de bonheur. Le début est assez fort, l'ambiance réussit et puis malheureusement au fil des scènettes ça se calme un peu trop. Un très bon potentiel et une bonne soirée tout de même.

Samedi après-midi j'ai été rencontrer No Tunes International dans le spectacle Rendez-vous, une superbe petite déambulation intimiste dans Cognac au départ du prieuré. L'histoire de 2 amis qui nous emmène sur les lieux de leur enfance pour la mort de leur ami Jacques. De l'humour, beaucoup d'émotion et une gestion au petit oignon d'une déambulation avec 300 personnes : chapeau bas à la mise en scène.
Tellement sympa que je suis retourné voir la troupe dans un autre de leur spectacle Les Noceurs, le soir au départ des 2 tours sur les quais. Là encore une petite déambulation très bien mise en scène avec 2 personnages principaux quelque peu pathétiques mais tellement vrais, accompagnés de 2 musiciens qui permettent quelques petites touches d'humours.
Je suis vraiment tombé sous le charme de cette compagnie ; du coup j'ai regretté de pas avoir été voir leur troisième spectacle Les Facteurs à Crouin le vendredi. Ils ont reçut le prix Coup de Chauffe du bouchon d'Or : je me demande toujours à quoi ça rime de remettre des prix à des compagnies, mais bon ça doit être pour faire plaisir aux sponsors.

Un coup de chauffe "en demi teinte" : peut être dut au budget réduit qui a du coup limité le nombre de compagnie, peut être a cause du trop grand nombre de spectacles à petit jauge, peut être surtout à cause du "gros" invité du festival : Les Carabosses qui n'ont pas vraiment été au rendez-vous. Leur spectacle "Un jour, c'était la nuit" ne m'avait pas du tout touché lors de son avant-première à Gimeux en mai dernier : trop hétéroclites, pas assez de liens... Dommage, les Carabosses n'ont avaient par le passé proposé des spectacles plutôt réussit, un accident ça arrive, pas grave.
Fidèle à Coup de Chauffe, je remercis le travail de toutes les équipes de l'Avant-Scène, des services techniques et des bénévoles. Un travail invisible et toujours si facilement critiqué.
A l'année prochaine.

2 commentaires:

LEDANOIS a dit…

Bonjour Pierre-Alain,
Je te rejoins complètement dans ton analyse, j'ai ressenti ce cru 2006 comme incomplet. Il y a eu des temps forts comme le final de la compagnie "La salamandre" sur la place Gambetta, une très grande complicité avec No Tunes International mais ce qui frappait, c'est davantage le manque de lien d'un spectacle à l'autre, le plus frappant étant le vide entre les scènes de Carabosse dans le Jardin public surtout que cette compagnie, éclatée en plusieurs unités, laissait le spectateur assez distant dans sa mise en scène. Il fallait produire un effort de curiosité pour adhérer au spectacle. Enfants gâtés nous sommes certainement mais je crois que nous avons été nombreux à ressentir des manques. Malgrè le Feu et les flammes, nous manquions de la chaleur souvent rencontrée par le passé.
Gageons que toute l'équipe qui fournit un travail admirable, nous concocte pour la XIIIeme, une participation plus interactive.
Bien cordialement. Gérard LEDANOIS

Anonyme a dit…

http://www.notunes-international.org/les%20facteurs.pdf

Ilsemblerait donc que ce ne soit pas uniquement pour faire plaisir aux sponsors....