samedi 9 juin 2007

Réunion publique de Jean-Claude Faymendie

Dans le prolongement du suivi des réunions publiques des candidats aux législatives, hier soir Jean-Claude Faymendie (Divers Gauche) à la Maison du Temps Libre (Cognac) à 20:30.

Jean-Claude Faymendie, 63 ans, est Maire de Châteaubernard et Vice-Président de la communauté de Communes de Cognac. Suppléante Catherine Leduc-Boinot, conseillère municipale de Châteaubernard.
Son site internet : http://fayemendie2007.blogspot.com/

La réunion a été longue, mais instructive. Comme à son habitude Jean-Claude Faymendie a été très pédagogique et fort intéressant sur l'explication de dossiers pour lesquels il s'est battu (contre la privatisation de la chirurgie à Cognac, la rocade de Cognac, l'arrivée d'EADS à la base aérienne 709, contre la fermeture des écoles d'infirmières à Cognac...). Les explications des mécanismes politiques et des relations entre l'administration et les élus était assez passionnante et instructive.

Sur son projet de député, Jean-Claude Faymendie met en avant sa hargne à aller jusqu'au bout des dossiers, la volonté de sortir notre département de l'anonymat, il a aussi appuyé sur un point différent des autres candidats, précisant bien que si le député se doit d'être à l'écoute des concitoyens de sa circonscription, il n'a aucune compétence au niveau local. Indiquant qu'il ne quitterait pas son mandat de maire s'il devient député, n'y voyant aucune difficulté et justifiant de son expérience.
Il compte, s'il est élu, constituer une équipe de travail en créant 5 emplois avec l'intégralité des subsides de parlementaires : 1 assistant, 1 secrétaire temps plein et 2 temps partiels.
Chaque député doit choisir les commissions où il siégera, Jean-Claude Faymendie privilégiera l'emploi, le social, l'éducation, la formation, les secteurs viticoles et agricoles, l'environnement et la ruralité.

Jean-Claude Faymendie a été très sévère sur le bilan du député sortant Jacques Bobe sur son manque d'action et son absence locale. Il a aussi a plusieurs reprises taclé Jérôme Mouhot (Président de la communauté de commune qui voudrait l'exclure de sa vice-présidence) notamment sur sa gestion calamiteuse du dossier du pôle hôpital et de la cession de la chirurgie de service public à la clinique privée : on sent bien que ce dossier lui tient à cœur.

Sur sa candidature à gauche il est revenu sur son parcours politique et notamment son "clash" avec le PS en 1997 lorsque Marie-Line Reynaud a été imposé par le PS comme femme dans la circonscription, ce qui l'a privé de sa propre candidature. Il souligne qui s'il y avait eu un député PS sortant il ne se serait pas présenté, comme cela a été le cas en 2002.

Malgré tout, la présentation a été quelque peu confuse sur la forme et malheureusement très peu suivi puisque nous étions 18 dans la salle... Cela a tout de même amener autant de questions de publics qu'aux grosses réunions auxquelles j'ai assisté précédemment.

Rappel des candidats aux législatives pour la 2ème circonscription de Charente.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

je comprends pas que le parti démocrate n'est pas eu son moment de sitations dans votre blog pad. Peut etre n'est il pas necessaire de parler d'une autre forme de dialogue????
peut etre que la victoire n'appartient pas aux gens qui lisent vos commentaires???
vous etes peut etre partisan d'une politique confiné dans ses charentaise, auprès d'un bon feu, attendant la commencement de la fin???
plus sérieusement, je regrette que les autres partis qui ont aussi leur mot à dire ne soit presque ou jamais évoqué.
Aujourd'hui nous ne devrions pas aller voté les sondages et les médias seraient les votant. ca serait plus simple. La charent a besoin d'une force indépendante, sans conflit, rassembleur dans son parti et dans ses amis et soudé.

merci

Marlène a dit…

Pour ce qui est des créations d'emploi à l'assemblée, Il faut que jean-Claude révise sa copie car il ne PEUT PAS prendre des salariés sur son indemnitée parlementaire, une enveloppe de presque 9000€ net est mise à disposition pour payer le personnel, et à savoir qu'il ne pourra pas prendre plus de deux assistants parlementaires à plein temps et et trois secrértaires à plein temps, c'est la règle. Avec cette somme il peu bien prendre autant de personnes, mais il n'y a rien d'extraordinaire dans cette proposition. De toute façon cette enveloppe n'est pas du tout gérée par le député mais par l'Assemblée directement. Si l'argent n'est pas utilisé en totalité, il est renvoyé à l'Assemblée.

pad a dit…

cher anonyme, je n'ai en effet pas put assister a plus de réunions que celles dont j'ai fait le compte-rendu. Ce blog est amateur, je suis seul et j'ai aussi une vie a coté.
Je comprend bien que vous puissiez vous sentir délaissé, mais je ne suis en aucun cas un professionnel en charge de parler de tous...

J'ai d'ailleurs proposé dans un récent billet que d'autres m'envoi leurs compte-rendus des réunions auxquels je ne peut assister. L'avez vous fait par exemple, car je n'ai rien reçu par email.

Je me suis déjà bien impliqué je pense, mais on peut toujours faire mieux j'imagine.

Anonyme a dit…

la moindre des choses, c'est de mettre un billet sur les autres candidats. par contre je vous remerci pour tps et votre action.On préfére toujours qu'on parle de soi.