dimanche 18 novembre 2007

Municipales 2008 à Cognac : les forces se regroupent

Municipales 2008 à Cognac : les forces se regroupent

Les prochaines élections municipales à Cognac suscitent déjà de l'intérêt si j'en juge les récents commentaires sur mon billet du 28 octobre dernier d'introduction à la campagne électorale : 9 commentaires en 2 jours. Depuis mon dernier billet sur le sujet, les choses bougent en effet.

Noël Belliot (Modem), encore indécis, a secoué le cocotier de la droite en annonçant début novembre être prêt à rallier la liste de Jérôme Mouhot dans la mesure ou certaines conditions de "gouvernance" seraient réunies.
Dans le scénario proposé, Jérôme Mouhot abandonnerait la présidence de la communauté de communes pour la laisser à Bertrand Sourisseau et Noël Belliot serait adjoint à la municipalité et vice-président de la Communauté de Communes. Ceci dans le but d'apaiser le climat électrique qui règne à la communauté de communes. Il n'exclut pas repartir seul avec sa propre liste au premier tour...
Ce scénario, n'a pas manqué de subir les foudres d'élus qui dénoncent un partage des gâteaux avant la bataille, un déni de démocratie. Rappelons en effet que les élus à la Communauté de Communes et du SIEAAC sont élus par les membres des conseils municipaux qui seront renouvelés en mars.



Bertrand Sourisseau (UMP) a annoncé sa décision il y a quelques jours de se rallier à Jérôme Mouhot. Situation délicate après leur bataille lors des dernières législatives. Il indique dans la presse avoir longuement hésité et que ce sont les circonstances qui l'incitent à renouveler le pacte de 2001, mais avec un nouvel esprit, un esprit d'équipe. Il reconnait que cet esprit d'équipe n'a pas sut s'incarner lors de la mandature actuelle.
Il risque d'y avoir du boulot pour former une équipe après les coups bas des élections législatives entre les supporters des 2 candidats alors en confrontation. Bertrand Sourisseau en profite pour essayer de calmer le feu allumé par Noël Belliot en précisant qu'il n'y a pas de négociation de poste et que son ralliement est sincère.

Jérôme Mouhot (Maire de Cognac, UMP) n'est pas intervenu publiquement face à la proposition de Noël Belliot, mais semble assez réticent a l'idée d'abandonner la présidence de la Communauté de Communes.
En attendant la mairie bouge, en cette période pré-électorale, en annonçant :
  • le lancement de travaux dans le quartier de la Chaudronne (240 000 euros) en janvier prochain, pour réhabiliter l'espace derrière la Maison du Temps Libre. Un espace vert sera créé, grâce a un projet mené avec les habitants, initié en 2005.
  • en revenant sur l'opération "compostage", initiée en octobre 2006. Après une année, il y a eu 700 foyers équipés de composteurs individuels, l'objectif est de 1000 composteurs à terme.
  • l'achat de nouvelles "armes" pour la propreté de la voirie (balayeuse aspiratrice, un scotter anti-crottes et un véhicule électrique nettoyeur haute pression à eau chaude : 147 000 euros). Auquel s'ajouteront un emploi supplémentaire mi-décembre. Dernière ligne droite pour tenir les promesses électorales ?
Mais pour quelques pas en avant, c'est d'autres en arrière ou de coté :
  • le maire a été pris en flagrant délit de timidité lorsqu'il a présenté une lettre pour la ministre de la justice lors du dernier conseil communautaire. La lettre de protestation contre la fermeture du tribunal de commerce, a été ainsi reprise par le conseil et amendée en scéance sous la pression de Jean-Claude Fayemendie.
  • l'agrandissement du centre social de Crouin, la Passerelle, recule en arrière. Un vieux projet qui était réglé en 2005 n'a toujours pas vu le jour. Lors de la visite du sous-préfet à Crouin début novembre, le maire annonce que le projet... est toujours un projet et que a ville hésite encore entre l'aménagement d'un local initialement prévu à cet effet et une construction comme extension du centre actuel. Le local collectif des résidents est aussi en attente depuis son incendie en 2001.
  • les services publics malmenés à Cognac (fermeture du tribunal de commerce et des prud'hommes, incertitude sur la poste...)
  • sans compter les projets municipaux qui stagnent : centre aquatique en berne, pôle musical dans le flou, CFA qui cherche un lieu, complexe cinéma retardé, rue Montplaisir toujours aussi bruyante et dangereuse, le bois du portail incertain sur son devenir, le pôle jeunesse, le transfert de compétence sport à la communauté qui divise, charte environnementale peu engagée, etc...
Michel Aparis (divers droite), a déjà lancé sa propre candidature et fera donc le chemin probablement seul. Pour le moment la seule action visible a été d'ouvrir son site internet de campagne.

Autour de Michel Gourinchas (PS), les forces de gauche sont en place et les commissions planchent sur les thèmes et propositions de campagne. La gauche rassemblée partira donc à la bataille avec le PS, le PRG (Patrick Bompoint), Les Verts (Michel Adam) et le PC.
Samedi, Michel Gourinchas a inauguré sa permanence de campagne à Saint-Jacques avec environ 150 sympathisants qui ont bravé les premiers froids. Dans son discours inaugural il est revenu sur certains thèmes de sa campagne : la défense des services publics (poste, eau, hôpital, TER, tribunal...), l'environnement et le renouvellement urbain ou il dénonce la municipalité actuelle qui n'a pas su profiter des aides de l'état en la matière. Il a annoncé que ses équipes commenceront la semaine prochaine des tours dans les quartiers de la ville pour inciter les citoyens a s'inscrire sur les listes électorales et à voter en mars 2008 ; ainsi que la préparation de réunions de quartiers pour impliquer les habitants dans son programme.

Permanence Michel Gourinchas :
22 avenue Maréchal de Lattre de Tassigny (quartier St-Jacques), ouverte du mardi au jeudi de 11h à 12h30 et de 17h à 19h, le samedi de 10h à 12h.

Coté internet, seul 2 candidats proposent actuellement des sites de campagne :
  • Michel Gourinchas (www.gourinchas2008.com), site ouvert le 22/09/07. Avec a ce jour, une rubrique actualité, des vidéos, un tract d'engagement, une liste de soutien et l'annonce de réunions de quartier.
  • Michel Aparis (www.aparis2008.fr), site ouvert le 24/10/07. Avec a ce jour, des photos et des thèmes de campagne.
Aucun site internet pour les autres participants, seul les vestiges des dernières éléections légistatives de juin dernier :
  • Jérôme Mouhot, ne propose actuellement que son blog des législatives qui est encore ouvert avec un dernier billet du 13 juin 2007 (entre les 2 tours) intitulé "La victoire est en nous !". Une mise à jour serait nécessaire suite à la défaite.
  • Bertrand Sourisseau qui propose lui aussi son ancien blog des législatives, plus à jour puisque le dernier billet est une conclusion sur le résultat des législatives à Cognac.
  • Noël Belliot a fermé son blog des législatives depuis plusieurs mois.
En attendant que la campagne se cristallise plus (probablement en décembre et janvier) avec la présentation des listes électorales de chaque candidats et que leur projets, le collectif "Le Retour de l'Autruche" ouvre un nouveau dossier local sur la campagne des municipales 2008 à Cognac et sa région. Il s'agit là d'un wiki (c'est à dire un site internet modifiable par tous) destiné a informé de manière la plus objective sur la politique locale et les enjeux.

La campagne s'annonce intéressante et j'espère enrichissante pour les débats publics des citoyens et pour nos villes.

3 commentaires:

J-beaucoup a dit…

Pour info:

Les candidats aux législatives ne peuvent plus communiquer sur leur site "législatif" car il y aurait fraude. "C'est dans le cahier de campagne". Je suis étonné que BS puisse se permettre cette folie car il pourrait être condamné...
Tellement de gens qui réagissent sur ce blog!!! il y a des raisons: appartenance manifeste; détournement de l'information favorable, je ne vous dis pas à quel coté!!!, manque d'objectivité "Journaliste s'a ne s'invente pas", quoi que???? quand on voit le paysage journalistique français...
Bref, il est vrai que cette élection risque d'être riche en mots, une fois de plus.
Aparis aurait du se rallier à la gauche dès le début. Ca va lui coûter un Max. A mon avis.
Au sujet de la fermeture des tribunaux de commerce et de prud'homme, il faut plutôt aller voir du coté de rachida et de la compétitivité d'Angoulême. Cognac/ Angoulême, c'est 30min!!!
Pour des projets: il serait préférable de revoir sa note et de proposer des choses que le citoyen désire. Je sais pas: une dynamique jeune par le biais du sport, un pôle de recherche européen ( Jean Monnet), une diminution des charges locales. Quand on voit le développement de la zone de chateaubernard!!! Le retour des entreprises, petite et moyenne. Je ne suis pas un penseur mais la solidarité, l'entraide, le respect des autres pourrait tout simplement donner envie au gens de rester dans cette belle ville de Cognac, qui ne demande que ca. Des fois, il ne faut pas chercher midi à 14h... Je me sens ému.

pad a dit…

A J-Beaucoup :
Les candidats des législatives peuvent tout simplement fermer les sites au lieu de les laisser à l'abandon, quand a cette "règle" qui leur interdirait de communiquer après, c'est bien la première fois que j'en entend parler... J'aimerai une source.

Anonyme a dit…

A J-Beaucoup
Je rejoins PAD sur l'info que vous donnée sur l'interdiction de diposer encore d'un ne site aprés les élections : BS ne communiue plus dessus ainsi que JM. Je suppose qu'ils ont payé le droit de disposer d'un site à leur nom (tout de même). Vous y allez un peu fort lorsque vous parlez de condamnation, vous qui prônez le bien être et la sérénité : quel paradoxe !

Pour en revenir aux municipales de 2008, je viens de lire l'article de SO sur F. Hardy : je respecte l'homme mais aujourd'hui le politique me déçoit : à 80 ans passés faut qu'il en remette une couche : NON ce ne fut pas une erreur que BS se présente aux législatives, NON JM n'est pas le meilleur il est tout simplement le Maire sortant. Le meilleur c'est BS et FH et JM devraient aujourd'hui le remercier de manière plus forte pour s'être allié à la liste de Mouhot. je trouve FH bien ingrat envers BS.