dimanche 20 janvier 2008

Carnet de campagne à Cognac [4]

4ème épisode du suivi de la campagne des élections municipales 2008 à Cognac.

Inauguration de la permanence de Jérôme Mouhot (19/01/08)
Après avoir annoncé publiquement le lancement de campagne en fin d'année (en posant comme un pack de rugby dans la presse locale), le trio sortant inaugurait hier son local de campagne.
Jérôme Mouhot a finalement su regrouper son équipe autour d'une même candidature, après les errements des législatives.
La campagne sera menée rapidement suivant la méthode de Bertrand Sourisseau aux dernières législatives : autour d'apéro-débats. C'est d'ailleurs la femme de ce dernier qui assume la communication.
Les 3 élus ont semble-t-il, à les écouter, définitivement tourné la page et établi les règles du jeu entre eux pour la prochaine mandature.



Autour d'une bonne centaine de citoyens, les 3 candidats ont fait chacun un petit discours avec les rôles bien répartis.
  • Jérôme Mouhot (UMP) a longuement insisté sur le coté raisonnable, réaliste et raisonné de son équipe et sur l'expérience acquise qui serait indispensable, car les projets municipaux nécessitent plus d'un mandat pour se mettre en place. Il a aussi dénoncé la gauche au pouvoir à la région qui selon lui explose les déficits en multipliant les emplois régionaux et les services.
  • Noël Belliot (MoDem) a joué le rôle du rassembleur en revenant sur une des faiblesses du trio : leur unité retrouvée qui apparaît pour certains artificielle. Il a assuré que tout avait été mis à plat entre eux et que le passé était désormais derrière eux : "nous formons une équipe unie". Au fil des mois précédents c'est d'ailleurs Noël Belliot qui semble avoir joué réellement ce rôle lorsqu'il proposait une nouvelle gouvernance avec Jérôme Mouhot comme maire, Bertrand Sourisseau en président de la Communauté de Communes et lui-même en adjoint au maire (et probablement président du SIEAAC).
  • Bertrand Sourisseau (UMP) a clôturé les discours en revenant sur le dynamisme nécessaire et en déplorant l'actuel marasme qui semble transparaître dans la campagne en ne parlant que de la ville en mal. Selon lui le dynamisme nécessaire doit s'appuyer sur les aspects positifs, sur la confiance.
L'équipe s'inscrit donc dans la continuité de leur action. Dernière liste à lancer sa campagne, ils annoncent une campagne courte mais dynamique.
Le programme et la liste sera dévoilé en février. Le site internet ouvrira la semaine prochaine. En attendant Noël Belliot a réactivé son blog des dernières législatives ou il a publié la semaine dernière la lettre que Michel Aparis avait envoyé a quelques personnes lors du 2ème tour des législatives pour appeler à barrer la route à Jérôme Mouhot.
Note : Fin décembre la municipalité abandonnait son idée de lotissement au bois du portail.
Ce projet de 2006 après avoir subi les foudres des habitants du quartier devenait trop chaud en cette période électorale ? L'alibi a été l'étude mené par Charente Nature et l'ONF durant l'année 2007.

Inauguration de la permanence de Michel Aparis (22/12/07)
Je n'ai pas pu être présent a cette inauguration, mais j'ai croisé le candidat rapidement samedi matin lorsque je suis passé pour photographier la permanence. Il se présente comme l'alternative entre l'actuelle majorité dont il dénonce le bilan, le manque de dynamisme et le mariage de raison et la gauche qu'il qualifie d'archaïque.
Le candidat a annoncé récemment le ralliement surprise de Marlène Croisé, actuelle conseillère municipale de l'équipe de Jérôme Mouhot. Celle-ci semble ne plus vouloir travailler avec Noël Belliot.
On trouve les grandes lignes de son programme sur son site internet, le programme complet devrait être dévoilé la semaine prochaine.
Franck Valente viendra-t-il troubler le jeu ?
Dans la surprise générale un 4ème candidat est monté sur l'estrade en tout début d'année : Franck Valente, ancien propriétaire de la discothèque "La Maison Blanche". Nouveau venu en politique, le quatrième homme (sans étiquette mais qui se revendique de Raymond Barre) propose un programme radical (suppression de Coup de Chauffe, transformation du MACO en centre des congrès, gestion de la municipalité comme une entreprise...) : à découvrir sur son site internet.
Ce candidat surprise pourrait jouer des tours à Michel Aparis si il réussi à construire une liste avant la date butoir du 21 février.
La Gauche en campagne
La Gauche a démarrer sa campagne bien en amont, autour de Michel Gourinchas (PS), qui a réuni toutes les forces de gauche Cognaçaise. Ouverture de la permanence de campagne en novembre (photo ci-contre).

Chaque semaine est ponctuée de réunions de groupe et de rencontres avec des acteurs locaux. En décembre l'équipe a mené une campagne d'incitation pour l'inscription sur les listes électorales dans les cités HLM de Cognac. Depuis début janvier ce sont les lignes du programmes qui sont dévoilés par thème par thème. Fin janvier la liste sera dévoilée et courant février de nombreuses réunions thématiques et de quartiers seront organisées.
A découvrir
Le travail de Stéphane Charbeau (photographe) qui réalise des panoramiques 360° de grande qualité et qui suit la campagne municipale.
Du coté de nos voisins
  • Châteaubernard : Jean-Claude Faymendie à mis fin au suspens la semaine dernière en annonçant sa candidature. Face à lui, un ancien de son équipe municipale : Daniel Boyer, qui avait quitté le navire en 2005.
  • Cherves-Richemont : Alain Riffaud, le maire sortant se représente.
  • Boutiers-Saint-Trojan : Robert Richard, le maire sortant se représente.
  • Saint-Sulpice de Cognac : Bernard Fichet, maire depuis 1995, a annoncé qu'il ne se représentait pas. Il travaille tout de même avec son équipe a la constitution d'une nouvelle liste.
  • Louzac-Saint-André : Lilian Jousseaume, le maire sortant se représente.
  • Saint-Brice : André Pelletant, le maire sortant se représente.
  • Merpins, Jean-Claude Marchais, maire depuis 1996 et président du SIEAAC ne se représentera pas.
  • Saint-Laurent-de-Cognac, Christian Fayoux, maire sortant se représente.
  • Gimeux, Joël Baudin, maire sortant se représente.
  • Ars, Maire-Claude Guilloton, maire sortant se représente.
  • Javrezac, Jean Gombert, maire depuis 1977 et conseiller général de Charente, se représente.
  • Bréville, Jean-Loup Mercier, maire sortant, se représente.
  • Mesnac, Georges Renou, maire depuis 1971, se représente.
  • Jarnac, Jérôme Royer, maire sortant se représente avec une équipe remaniée et devra affronter la liste de XXX
Sur Cognac, les 2 listes favorites ont choisi un style de campagne totalement différent :
  • La liste sortante (Jérôme Mouhot, Noël Belliot et Bertrand Sourisseau) avec une campagne courte qui ne commence que maintenant et misant sur le bilan, l'expérience, le dynamisme et le réalisme.
  • La liste d'opposition (Michel Gourinchas), avec une campagne longue, sillonnant les quartiers. Une campagne aussi plus politique, de dialogue et mettant en avant le changement.
Les 2 autres candidats se marchant plus ou moins sur les pieds, avec d'un coté un notable de la ville (Michel Aparis) et de l'autre un nouveau venu en politique (Franck Valente). Ces 2 candidats au styles radicalement différents pourraient jouer les trouble-fête et mener à d'étranges alliances au second tour.

12 commentaires:

Gribouille a dit…

Présentation impeccable comme d'hab Pad.Je souhaite juste souligner que sur le blog de Belliot les commentaires qui ne sont pas en sa faveur (et je suis resté correct) sont systématiquement non mis en ligne. MoDem ? mouvement démocratique? pas vraiment , cette façon de faire me rappelle plutot un autre parti....

le politicien a dit…

http://francelocaletv.com/index.php?v=209&p=video&s=cognac

voici un lien vidéo sur l'inauguration de la permance de toutes nos forces. Je rappelle que ce slogan est celui du Modem.

cordialement.

Ps: réponse à gribouille.Si vous allez sur le site de Noel BELLIOT, il n'y a pas que des commentaires sympas mais c'est ca aussi la démocratie. Par contre, les messages non constructif non pas lieu d'etre. Ca serait donner de l'importance à ce qui n'en n'a pas.

Merci

vive les blogs a dit…

A GRibouille et au ploiticien

Pitié, messieurs ou dames ne rentrons pas dans une polémique sur le contenu des blogs des uns et des autres : vous le savez bien, c'est le jeu de tout à chacun de communiquer comme bon leur semble sur les sites. Pour info, le blog de Michel Gourinchas ne laisse pas la place à l'anonymat : il faut obligatoirement donner son mail, il est donc difficile d'y émettre son avis son n'est pas d'accord.
C'est comme cela. Le principal est que chacun exprime ce qu'il souhaite.

A PAD,
je trouve votre compte rendu de l'inauguration de J. Mouhot assez objectif et je vous en remercie.

A trés bientôt

Morgan a dit…

Je partage totalement le commentaire de " vive les blog".
Morgan,

Gribouille a dit…

et bien j'avais juste donner mon avis sur le parcourt politique "girouette" de Mr Belliot.(record du nombre de parti politiques différend )et Enfin sur le Blog de M. Gourinchas , suffit de mettre une adresse mail bidon et de donner son avis.Un blog sert à laisser tout le monde s'exprimer , si il y a censure, et même si le contenu n'est pas toujours constructif , ce n'est pas de la démocratie !!!

Pierre-Alain Dorange a dit…

Mesdames, Messieurs,

Si les commentaires sur ce blog sous ouvert, je ne m'interdit pas de les modérer à posteriori en cas de débordement, je me suis déjà exprimé sur ce sujet lors des législatives.

J'ai mis en place pour ce blog une charte d'usage qui rappelle les règles à respecter par chacun des intervenants. Ceci afin de ne pas tomber dans les travers qu'il y a eut ici lors des dernières législatives et qui m'avait obligé de supprimer 2 messages.

Merci de consulter cette charte et de vous rappeler que c'est la dialogue constructif qui est recherché, pas la polémique stérile. La charte est accessible à tout moment dans le pavé d'information en haut à droite.

En même temps vous avez tous bien sur le droit de pas être d'accord avec mes propos. Mais vos commentaires doivent porter sur le sujet et le contenu des billets de ce blog et pas de ceux des autres.

Merci à tous et à bientôt.

Alrom Niverno a dit…

Bravo pour votre blog, très instructif ! J'en profite pour vous signaler l'existence de mon blog Les Charentes à l'adresse suivante : http://alrom-niverno.blogspot.com/

Anonyme a dit…

cher PAD
tout à fait d'accord sur le fait d'aller sur les sites des concurrents pour y exprimer son ressenti sauf que :
- lorsque l'on envoie des commentaires sur celui d'Aparis,il ne les met pas en ligne;
- sur celui de Gourinchas, il n'est plus possible de mettre des commentaires. Il n'y a que gribouille qui a le droit.

Avez-vous une autre solution ?

Gribouille a dit…

Trop d'honneur ,merci
je n'ai pas de passe droit mais par contre je suis un fidéle lecteur des blogs du coin et je suis d'accord sur le fait que bon nombre de messages sont supprimés sans être forcement insultant.
Ici , et dans la mesure ou l'on respecte la charte , les messages sont publiés.PAD veille au grains

jean pierre a dit…

Aparis or not Aparis. Tel est la question? D'après une source: Aparis serait en train de chercher des alliés dans les camps de gauche et de droite mais personne ne veut prendre le risque d'un échec total. Pour ce qui est de Valente, il s'agit d'un coup de pub, rien de plus. Après les échecs de ses différentes sociétés, il semblerait qu'il veuille faire du théatre et du cinéma. Il me fait penser à un ancien dirigeant sportif...

nestor a dit…

Je crois que c'est vrai...Aparis cherche toujours. Du reste sa liste sur son blog a perdu une personne entre ce matin et ce soir, ce qui fait qu'a part lui même s'en trouvent deux autres..: M .Croisé et S de Ramefort...la liste devait être en ligne fin Janvier...que ce passe t-il ???
Je connais des gens qu'il a approchés et qui ont refusé..

colas a dit…

Je vous confirme, d'aprés des personnes que j'ai rencontré ses derniers jours, que la semaine dernière il avait encore contacté des personnes pour être sur sa liste.

Mais, bon je pense qu'en raclant les fonds de tiroirs (déçus des uns, déçus des autres, des aigris) il va bien finir par y arriver.
Sinon, c'est le fiasco assuré.