samedi 19 avril 2008

Conseil du SIEAAC et Communauté de Communes de Cognac

Cette semaine, premières réunions des syndicats et regroupements de communes.

SIEAAC
Jeudi soir, réunion du SIEAAC à laquelle je n'ai pu assister. Le Syndicat avec les nouveaux représentants a élu le président et les vice-présidents.
  • Michel Tiracci (élu de Châteaubernard), président (10 voix et 4 nuls)
  • Simon Clavurier (élu de Cognac et membre du collectif de défense et de développement des services publics), 1er vice-président (14 voix)
  • André Pelletant (maire de), 2ème vice-président (13 voix et 1 abstention)
  • Gilles Bonnet (maire de), 3ème vice-président (13 voix et 1 abstention)
Michel Gourinchas est intervenu pour revenir sur le tumultueux dossier de la délégation de service public, précisant que Cognac était toujours dans l'optique de casser le contrat avec Véolia via la procédure en cours auprès du tribunal administratif initié par le Collectif de Défense des Services Publics fin 2007. Mais qu'il n'était pas question d'imposer quoique ce soit et que c'est le tribunal qui aura le dernier mot.
Noël Belliot était présent dans le public pour suivre les élections.



Les nouveaux élus du SIEAAC ne semblent pas opposés à cette vision puisqu'ils ont élu Simon Clavurier (fer de lance des pro-régie) à l'unanimité.
En savoir plus sur le SIEAAC.

En aparté : J'ai noté depuis quelques mois, que Véolia est très présent sur le terrain avec de nombreux chantiers un peu partout (Châteaubernard, Cognac, Merpins...). Le signe de la réelle volonté de réduire les pertes importantes sur les réseaux d'eau et d'assainissement selon l'engagement pris par contrat ? Historique du rendement du réseau d'eau.

Conseil de communauté de Communes
1er conseil communautaire pour de nombreux nouveaux élus et retour au CYRC pour de plus anciens, jeudi soir.
Un public fort nombreux (environ une cinquantaine de personnes) pour suivre l'élection du président et des vice-présidents pour 6 années.


53 conseillers, 50 citoyens, une dizaine d'administratifs et de journaliste.

Lors des dernières élections 4 mairies ont été renouvelées, dont les 2 plus grandes communes (Cognac et Châteaubernard) renouvelant de manière importante les 53 conseillers. Parmi les conseillers la parité est légère puisque que seul un petit tiers (28%) sont des femmes.
Rappelons que les conseillers à la communauté sont élus en conseil municipal comme représentant de leur commune. Leur nombre dépend de la taille des communes.
Retrouvez la liste complète de tous les délégués communautaires sur le wiki "Le retour de l'autruche".

C'est Françoise Mandeau qui assuré la présidence temporaire de la séance en demandant à l'assemblée si il y avait des candidats au poste de président. Comme prévu Jean Gombert (maire de Javrezac) et Robert Richard (maire de Boutiers-St-Trojan) se sont déclarés.
Chacun a eu droit à un temps de parole pour présenter sa candidature.
  • Robert Richard, qui souligne sa longue présence et action à la communauté depuis le début. Il insiste sur le retour à une communauté apaisée, sereine. Il propose de passer de 8 à 10 vice-présidents (donc 10 commissions) et souligne l'importance de la richesse nécessaire des débats. Il revient sur les dossier eaux pluviales et sports, dossiers houleux du dernier mandat. Il revient en conclusion sur la polémique autour de sa disponibilité, il n'y voit aucun handicap mais plutôt des liens et annonce une large délégation aux vice-présidents.
    Écoutez l'intervention de Robert Richard (5 minutes) :
  • Jean Gombert, souligne sa présence sur le terrain et son envie de rassembler les élus de la communauté et de prendre à bras le corps les dossiers en attente. Il revient en détail sur son CV et son action au tout départ de la communauté. Pour finir il précise sa disponibilité pour être président.
    Écoutez l'intervention de Jean Gombert (4 minutes) :
Le vote a bulletin secret avec les 53 représentants a mis fin au suspens quelques minutes plus tard avec 27 voix pour Robert Richard et 26 voix pour Jean Gombert. C'est donc Robert Richard qui est élu, d'un cheveu (suivant sa propre expression).

Robert Richard, propose donc de voter pour 10 vice-présidents (au lieu de 8 précédemment). Voté à l'unanimité.
Suit une très longue série de 10 élections à bulletin secret, ou tout est déjà organisé puisque les 12 maires se sont rencontrés pour préparer cette liste qui sera votée sans surprises, sauf pour le 9ème vice-président où Noël Belliot se présente en candidat d'opposition au nom de la pluralité de représentation de la commune de Cognac.
  • 1er vice-président : Michel Gourinchas (47 voix / 6 blancs)
  • 2ème vice-président : Daniel Boyer (52 voix / 1 blancs)
  • 3ème vice-président : Jean Gombert (51 voix / 2 blancs)
  • 4ème vice-président : André Pelletant (41 voix / 12 blancs)
  • 5ème vice-président : Marie-Paule Guilloton (46 voix / 7 blancs)
  • 6ème vice-président : Lilian Jousson (51 voix / 2 blancs)
  • 7ème vice-président : Alain Riffaud (42 voix / 10 blancs / 1 nul)
  • 8ème vice-président : Jean-Loup Mercier (40 voix / 12 blancs / 1 nul)
  • 9ème vice-président :
    • Gilles Le Moine (28 voix)
    • Noël Belliot (18 voix)
    • Blancs : 7
  • 10ème vice-président :
    • George Renoux (46 voix)
    • Blancs : 5
    • Joël Baudin : 1 voix
  • Dominique Charmensat : 1 voix
En fin de séance, intervention de Françoise Garandeau (élue de Cherves-Richemont) pour signaler sa déception sur la représentation des femmes au sein des vice-présidents (1 sur 10) et sur le fait qu'aucune personne n'a revendiqué ou porté les notions environnementalistes. Robert Richard précisera ensuite que l'environnement sera une part intégrante et transversale dans les commissions, il a ensuite laissé la parole à Marie-Paule Guilloton, en charge de l'ancienne commission environnement et cadre de vie. Celle-ci a précisé que dans l'ancienne mandature ces thématiques de l'environnement n'avaient que peu d'écoute et semblaient effrayer les conseillers plus que les motiver. Elle s'est félicitée qu'une voix s'élève sur ce sujet.
Robert Richard a clos le sujet en précisant que les commissions n'étaient pas encore décidées et que ces notions reviendront vite sur le tapis au travers du dossier du Centre Aquatique et d'un futur Agenda 21.

A partir de là, les élus de l'exécutif se réuniront le 23 avril pour définir les 10 commissions et proposr aux communes de déclarer leurs candidats pour ces commissions. Chaque vice-président dirigera une commission. Ensuite le président provoquera une réunion publique de la communauté pour élire les membres des commissions et représentations.
Prochain rendez-vous fin avril, début mai probablement.
Les pourparlers vont donc démarrer pour définir les rôles de chacun. La presse se fait l'écho de l'intérêt de Michel Gourinchas pour la commission Économie et de Daniel Boyer pour la commission Sport.

Marianne Reynaud (élu de Cognac et membre de la communauté) revient sur ce conseil sur son blog et indique son intérêt pour siéger à la commission logement.

En savoir plus sur la communauté de communes de Cognac.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher PAD,
Concernant l'élection du président du SIEAAC votre analyse n'est pas la bonne.
Cognac voulait la présidence mais les trois autres communes Châteaubernard, Merpins et St Brice(qui ne veulent pas de la régie)ont fait barrage en présentant un candidat. Certains membres de Cognac étaient furieux d'ou seulement 10 voix pour le candidat présenté par les trois communes. En ce qui concerne l'élection des vices présidents il y a eu accord entre les quatre communes lors d'une suspension de séance demandé par la Maire de Cognac.
Philippe

Pierre-Alain Dorange a dit…

indiqué je n'étais pas présent et je n'ai comme retour que celui de la presse.

Merci, Philippe de cet éclaircissement.

Anonyme a dit…

Philippe,
tu dis qu'il y a eu un accord lors de la suspension de séance. Cad??? pourquoi une telle demande de la part du maire de Cognac, dans quelle but??? il y a des menaces??? Est une nouvelle manière de diriger une démocratie???

Merci d'avance.

Julien

Pierre-Alain Dorange a dit…

Michel Gourinchas donne quelques éléments complémentaires sur l'élection du SIEAAC sur son blog.

Gribouille a dit…

Julien

Détend toi ,c'est pas parce qu'il y a une suspension de scéance pendant une réunion que de suite il y a des menaces.Cela existe dans beaucoups d'instances et permet souvent de prendre un temps de réflexion.Enfin dans le comité d'établissement de mon entreprise cela se pratique réguliérmement également.
Faut sortir un peu Julien, se detendre , respirer l'air de notre ville.
Je suis toujours inquiet pour ta santé , c'est pas bon du tout .
Allez pour te remettre , regarde en boucle le JT de JP Pernault sur TF1 , une petite cure de messages pro Sarko te ferons du bien.
A+

Anonyme a dit…

Merci Gribouille,

Encore une fois, ma santé est bonne par contre, depuis une trentaine d'année, la santé du parti socialiste n'est pas au mieux. Je ne regarde pas Tf1, je trouve ca trop nul. Je préfère Antenne 2, ou on peut voir la guerre gauchiste et des tonnes de grèves. Pour ton info, je cherche juste à savoir ce que veut dire Philippe dans son msg, au sujet d'un accord sur les vices présidents. Tu dois faire des suspensions de travail pour savoir qui est copain avec qui et qui a dit quoi sur qui???
Bref, Gribouille, toi aussi sort un peu, regarde au delà d'une gauche radicalement d'un autre tps. Et s'il te plait, ne me parle plus comme ca. J'ai vraiment l'impression que tu es prétentieux.


cdt

Boris

Gribouille a dit…

Boris ? Julien ?

En fin pas grave , pretentieux moi?
bof peut être mes amis me juge , les autres je m'en fous royalement.
Grêve , gauchiste ....allez me fait pas rire avec ce "discours d'un autre temps" et puis se battre pour conserver son emploi n'est pas forcemment une attitude méprisable.Bien au contraire.
quand à sortir un peu , cela m'arrive souvent mais je sais aussi que la premiére chaine public ne s'appellent plus Antenne 2 depuis des lustres , ton figaro télé doit dater un peu
En tout cas tes messages me font toujours sourire et franchement je n'ai aucune animosité envers toi.La diversité des opinions est toujours importantes en démocratie.
A+