mercredi 21 décembre 2011

Projets Place François 1er : le bout du tunnel ?

inauguration Transcom


La place François 1er, c'est la place centrale de Cognac, quelque part la vitrine de la ville.
Malheureusement une bonne partie de cette place est inoccupée. L'hôtel François 1er est vide depuis plusieurs années déjà. En face, l'immeuble commercial n'est occupé qu'au rez-de-chaussée pour une petite partie par le magasin Casa.

Depuis la fermeture du supermarché Champion, il y a 10 ans, cet immeuble est mourant. Lorsque Champion a vendu l'immeuble, la ville de Cognac a préempté pour le racheter, c'était en 2002. Depuis des projets, mais rien de très concret...


inauguration Transcom



inauguration Transcom

Nouvelle Galerie (1900)


photos : © DRAC
Rappel historique
Le bâtiment a été construit en 1894 pour le magasin "Le Grand Bazar de Paris", qui deviendra les "Nouvelles Galeries" vers 1900. Sera racheté pour devenir "Le Printemps" puis "Prisunic" en 1975. Il sera transformé ensuite en supermarché "Champion" pour finalement fermer définitivement au début des années 2000. Laissant depuis une coquille vide qui n'abrite plus que la boutique Casa.

Cet immeuble (la facade) est classé à l'inventaire général (ministère de la culture) : fiche IA0005072.

La longue histoire des projets de l'immeuble Champion.
Après son rachat par la ville en 2002, ce n'est qu'en 2004 qu'émerge un projet de complexe cinématographique présenté par l'équipe de Jérôme Mouhot. Projet présenté dans le magazine de la ville : Cognac'Mag numéro 18.

Fin 2004 la ville lance 3 études, mi-2005 le conseil municipal choisit le projet du cabinet Linéaire Architecture qui propose un multiplex cinématographique de 7 salles (voir le billet sur ce projet de multiplex, mars 2006).
Les travaux devaient débuter en février 2008 pour 2 à 3 années, le financement était prévu par un crédit-bail de 30 à 40 ans avec un budget prévisionnel : 4 600 000 euros.
En 2007 le budget a gonflé : 6 026 700 euros, accompagné de locaux commerciaux au rez-de-chaussée. Début 2008, le projet est en nouvelle révision pour boucler les financements. Le montage prévu ne se fera pas, le projet capote.

L'équipe municipale n'était pas reconduite en juin 2008. Le projet, déjà mal parti, est définitivement enterré : plus personne n'en veut, surtout pas l'exploitant prévu : Cinémovida. Entre temps les quelques boutiques qui restaient au rez-de-chaussée ont fermé, il ne reste plus que Casa.

En juin 2009, un appel à projet est lancé par la nouvelle équipe municipale et c'est le projet de Joël Joanny (président de l'association Blues Passion) qui remporte le choix des édiles : un projet "culturel" dont on ne sera tout d'abord pas grand chose. Ce nouveau projet privé n'apparaît que petit à petit sur fond de contre-verse, entre les intérêts privé de Joël Joanny et sa position dans Blues Passion.

Début 2010 une première mouture du projet "Cité@Rythm" est présenté. Il s'agirait d'un ensemble culturel "atypique" dans l'esprit des premiers Hard Rock Café, mélangeant bar, restaurant, boutique et salle de spectacle. Le porteur mettrait 3 200 000 d'euros sur la table et chercherait 1 500 000 supplémentaires auprès des collectivités locales. Le projet prévoit alors une grande salle de spectacle (1200 places), une petite salle de diffusion (200 places), un bar, un restaurant, un espace d'exposition et de vente de produits dérivés. Dans un deuxième temps des espaces locatifs sont éventuellement prévus à l'étage.

Un tel projet semble un peu grand pour une ville comme Cognac et surtout risque de concurrencer inutilement l'association West-Rock avec sa salle de musique amplifiée des anciens abattoirs.

Durant 2011, le projet sera affiné.

La semaine dernière le conseil municipal a finalement voté le compromis de vente pour le projet de Joël Joanny : 983 700 euros (10% de moins que l'expertise des domaines).
Le projet présenté a évolué. Le volet culturel a réduit sa voilure (une seule salle de 600 places devenu "polyvalente") et conserve le restaurant et le bar le tout sur 1050 m2. Le volet espace locatif est désormais inclus dans le projet initial et prévoit 5 logements de grand "standing" (dont 2 duplex) sur 1078 m2 et 9 bureaux pour 1415 m2.
Du coup ce n'est peut être plus West-Rock qui a à craindre mais l'espace municipal de la Salamandre, à 2 pas, qui pourrait subir une concurrence avec cette salle devenue "polyvalente" pour accueillir des séminaires et congrès.

La vente sera finalisée fin 2012 à 2 conditions :
  • Que la locataire qui habite en haut de la rue du 14 juillet quitte les lieux. Ma mairie excluant l'expropriation et la locataire semblant exclure de partir... Ca semble mal parti.
  • Que le projet réserve un "large" espace a l'animation (à priori le volet bar, restaurant et salle polyvalente).
Il reste donc encore des inconnues sur ce projet qui permettrait peut être de ré-animer un quart de la place François 1er.

Parking de l'immeuble Champion et Graffiti
La presse locale et certains semblent découvrir que le projet prévoit la fermeture du parking aérien (105 places) situé au dessus de l'immeuble. Pourtant depuis 2006 c'est clairement annoncé dans tous les projets qui ont vus le jour, il suffit de se reporter à ce blog ou à Cognac'Mag n°18 par exemple.
Difficile d'imaginer de réaliser des appartements au dessus du rez-de-chaussée dans un immeuble qui n'a qu'un seul étage : la facade possède bien 2 étages mais le second est totalement factice.
Le parking souterrain est payant et serait réservé aux futurs habitants.

Ce parking aérien est aussi un haut lieu de graffiti à Cognac et comporte plusieurs m2 de peintures.
Depuis plusieurs années les murs sont couverts (et recouverts) de graffiti plus ou moins sophistiqués.

On pourra consulter ci-dessous quelques photos et panoramas récents (et aussi de 2006) des graff du parking..

Voir aussi :

Panorama réalisé en 2006

Paranorama réalisé en 2011

diaporama d
diaporama des photos de l'inventaire en cours des graffitis à Cognac.

Aucun commentaire: