samedi 10 juin 2006

Démocratie participative à Cognac ? Faut pas rever !

La mairie de Cognac, avec à sa tête Jérome Mouhot, a lancé il y a quelques semaines une "grande consultation téléphonique" afin de sonder les avis des citoyens sur quelques sujets choisit. Consultation pour se rapprocher des citoyens ? C'est raté.

Les résultats ne seront publiés que dans quelques mois, mais ces jours-ci notre maire use déjà des réponses pour justifier le re-lancement de la mise en œuvre d'un projet de nouveau quartier sur le site des anciens Cognac Monnet.
Ce sujet avait déjà était lancé il y a 2 ans par la Communauté de Cognac et repoussé pour coût rédhibitoire, le sujet revient maintenant avec l'appui d'un sondage orienté et non publié… Nous humble citoyen, qui ne comprenons rien (comme nous l'a rappellé Noel Belliot lors de la dernière réunion du Sieaac qui a entériné le choix de laisser notre eau gérée par une entreprise privée), devront juste nous contenter de l'analyse officielle.

Habitant de Cognac, je n'ai malheureusement pas eut l'occasion de participer a cette consultation, lors du premier appel je n'étais pas à la maison, je n'ai pas été rappelé ensuite... Ca arrive.
La presse locale a fait un écho léger sur cette consultation téléphonique, les sujets abordés ont semble-t-il été très orientés sur la sécurité et le cadre de vie. Les élections se rapprochant ont voit se dessiner les orientations et Jérome Mouhot a peut être des velléités de reproduire le schéma des élections présidentiels de 2002 en misant sur la sécurité ?
La consultation évoque des sujets divers et mélange encore des sujets communaux et inter-communaux, comme cela a déjà été souvent reproché à Jérome Mouhot lors des débats de l'inter-communalité ; certains sujets déjà évoqués ici-même : La consultation a aussi évoqué une meilleure déserte locale ferroviaire, au moment ou l'on parle du contrat Etat-Région au sujet du projet de l'amélioration de la ligne TER Limoges-Angoulème-Royan, projet mené par le Département et Charente Développement tout 2 aux mains de l'opposition.

Décidemment Jérome Mouhot semble manier l'art de la récupération potilique au meilleur niveau, à défaut d'une vraie politique environnementale promise mais qui elle ne récupère pas grand chose.

De nombreux sujets n'ont pas été abordés comme la polémique de la privatisation partielle de l'Hopital et les retards récurrents de son déménagement, la salle de West-Rock toujours à l'eau ou le sujet de l'environnement pourtant au cœur des préoccupations municipales si on en croit les promesses électorales.

Cette tentative de se rapprocher des citoyens par le biais du téléphone me semble bien pâle face a d'autres enjeux ou possibilités. Ainsi le débat avorté du SIEAAC aurait put être une merveilleuse occasion d'un vrai débat citoyen mais cela a été repoussé énergiquement par notre municipalité.

4 commentaires:

Vivre en village a dit…

Au sujet de la résurgence d'un projet pour l'espace Jean MONNET.
Imaginons tout sinplement que Mr MOUHOT ait trouvé "par hasard" un investisseur financier capable de proposer un montage qui ne coûte rien ou peu à la ville sur environ 10 ans ... au cas où "DUCASSE" nous claquerait dans les doigts ... enfin pour ceux qui croient encore au mîracle.
Cognac ne va tout de même pas partager ce gâteau avec la Communauté de Communes.
Cela ressemble à des choses déjà vues ailleurs... la nourriture de spéculateurs fonciers qui ont bien plus d'imagination que nos élus et qui vivent aus dépens de ceux qui les écoutent.
Une maladie qui aurait tendance à se répandre et même à des échelles insoupçonnables.
Mais nous tarderons pas à être renseignés.

Un Habitant qui amie ca ville ... a dit…

Bonjours, je viens de lire un article sur charente libre sur les premiers résultats de ce sondage, et la surprise: 2 points me sautent aux yeux et me touchent particulièrement. Tout d'abord l'environnement priorité des cognacais! Savez vous qu'un projet immobilier menace le bois du portail, dans les hauts de St jacques ! Le derbier poumon vert de la ville, encore en état après la tempete devrait etre abattu, en grande partie pour faire place à 30 parcelles très hauts de gammes. Au lieu de l'aménager en un lieu de promenade agréable, ouvert à tous sans distinction sociale, la municipalité décidé de construire, c'est la lois du profit. Après la constitution d'un comité de défense, le projet est gelé pour études complémentaires, je fais cours car tout est dans les journaux. Enfin voila, certains devraient réfléchirs à leurs actes à 2 ans des élections, surtout lorsque l'on se targue d'une charte des valeurs environnementales !!! Restons vigileant au projet. Le second point est le manque d'affection de la population pour l'Espace 3000, et monsieur le maire de rajouter" il faudra que nous commercialisions cet équipement pour attirer plus les cognacais", alors la il y a une précision à apporter: la patinoire présente d'octobre à mars attire du monde, mais elle pourrait en attirer plus si la ville ce décidée à faire de la publiciter, à organiser des soirées, des animations à thèmes, acquérir plus que deux disques dans la saison,et à inviter les scolaires à découvrir ce sport. J'ai participé à des animations sur la glace, et ca marche, le public est demandeur !!!! Malheuresement les responsables des sports et de la patinoire ne semblent pas connaitre l'ambiance patinoire et encore moins vouloir la faire vivre, il faut des gens compétents et motivés, on ne s'improvise pas directeur de patinoire. Alors confié ces roles à des gens capables et passionnés, quand on veut on peut, la volonté y est pour beaucoup, et visiblement elle n'est pas au rendez vous chez tous le monde... Voila c'est un petit coup de geule car les sondages et les paroles c'est bien mais les jeunes ont des attentes, ils sont motivés encore faut il des gens jeunes qui les comprennent et qui agissent concraitement. A bon entendeur ...

pad a dit…

Le projet de lotissement du bois du portail est très ambigu puisqu'il s'agit simplement d'une spécukation immobilière (cela relève-t-il réellement des activités d'une municipalité ?). Outre la destruction de ce très joli bois, il faut aussi bien voir que les protestations émane des habitants du quartier qui ont eut aussi (en leur temps) bénéficier en partie de la destruction d'une partie de ce bois...

Concernant les premiers résultats de la consultation, le maire oubli soigneusement d'évoquer par exemple les autres réalisations (outre l'espace 2000) qui ne recueuille pas d'adhésion des citoyens et qui était pourtant proposé, notamment le musée du cognac qui n'arrive pas réellement a décoller...

Anonyme a dit…

Concernant le bois du portail, effectivement c'est une spéculation immobilière, mais il y a deux groupes d'opposants les antis constructions, des riverains autours du bois, et les habitants déjà installés sont a l'unissons et demandent une révision du projet en intégrant le cadre et l'environnement, ils savent qu'ils ont ete privilégiés et ne peuvent etre contre, malheuresement la parole est tres vite monolisée. Cependant, il y a 20 ans, le parc francois premier etait entier, la démographie en hausse et la politique d'urbanisation totalement différente.
Effectivement pour la démocratie participative de nombreux points génants ont été éludés.

Merci pour ce blog de nécessité publique pour notre ville.